Comment faire la différence entre un logiciel et un progiciel ?

Le logiciel et le progiciel ont longtemps souffert de leurs similitudes. Pourtant, ces deux notions du domaine de l’informatique sont différentes. C’est bien pour cela qu’ils ont tous deux un nom différent. Le logiciel et le progiciel ont une fonction commune, celle de coordonner et de gérer les tâches personnelles et professionnelles.

Quelle est la définition d’un logiciel ?

Pour bien comprendre la différence avec le progiciel, il est important de définir ce qu’est un logiciel. Alors, pour définir un logiciel, on peut en dire que c’est un outil informatique qui effectue des traitements informatiques, et ce, de manière automatisée. Par exemple, il est possible de parler du logiciel Word. Ce dernier sert principalement à rédiger un texte. C’est donc une application de traitement de texte. Un logiciel applique donc une série de tâches qu’un appareil informatique peut décrypter. Lors du développement des premières technologies informatiques, les logiciels ont principalement été conçus pour faciliter l’usage des ordinateurs. Il en existe des millions dans le monde et chacun dispose d’un usage bien particulier.

Parmi ces nombreux logiciels, il y a des logiciels libres, des logiciels gratuits et des logiciels payants. À propos du logiciel payant, il ne peut pas être vendu ni copié ni modifié sauf si est le propriétaire de ce dernier. Par contre, il faut payer pour pouvoir utiliser ses capacités. Concernant le logiciel gratuit, il est d’ordre public. C’est-à-dire qu’il est téléchargeable sans payer le moindre centime. Puis, le logiciel libre est un cas à part. En effet, il est personnalisable et modifiable, car son code source est à disposition de ceux qui l’ont téléchargé. Cela permet d’apporter des modifications précises pour que le logiciel soit en constante évolution.

Un progiciel, c’est quoi ?

Le progiciel fait partie de la famille des logiciels. Mais, comme son nom l’indique avec le mot « pro », le progiciel est destiné aux professionnels pour un usage professionnel. Un progiciel est complet, fonctionnel et effectue de nombreuses tâches en simultanée. Par exemple, certains permettent de gérer les commandes et les stocks, la comptabilité, les ventes, etc. Le progiciel est sûrement le meilleur ami des chefs d’entreprise, et ce, dans toutes les activités professionnelles. Que ce soit dans la petite entreprise de réparation de voiture ou en milieu hospitalier, le progiciel est un outil bien plus qu’indispensable à la vie d’un organisme.

En reprenant l’exemple de l’hôpital, le progiciel va permettre d’enregistrer les entrées et les sorties des patients, la gestion du stock de matériel de soin et de médicaments, la mise à jour de la base de données sur les patients avec le suivi médical, etc. Il est possible de se rendre compte qu’un progiciel est en réalité composé de nombreux logiciels pour n’en former qu’un. De ce fait, le progiciel est bien plus performant, car il est optimisé de manière que son usage soit simplifié et plus rapide. Dans la pratique, il est possible que le progiciel soit nommé progiciel de gestion intégré.

Pourquoi distinguer le progiciel du logiciel ?

Si les deux termes ont été séparés, c’est qu’il y a bien une raison derrière tout cela. En effet, même si le logiciel et le progiciel sont des programmes informatiques, ils ont un mode de fonctionnement bien différent. En effet, le progiciel demande bien plus de temps à être mis en place pour pouvoir utiliser son plein potentiel. Ce dernier dispose de plusieurs fonctionnalités et à besoin d’être travaillé plus en détails comparé à un logiciel spécifique. 

Les besoins et les attentes des progiciels peuvent différer selon les clients. C’est pourquoi le progiciel doit être pensé en « sur-mesure » pour qu’il puisse servir dans toutes les tâches d’une entreprise ou d’un organisme public. Comme le progiciel doit être établi en fonction des besoins en interne, il faut tout d’abord réfléchir aux parties stratégiques de la société qui souhaite en posséder un. Ainsi, le progiciel va pouvoir effectuer des tâches pour faciliter la vie en entreprise. 

Quels sont les progiciels de gestion intégrés les plus connus ?

Le progiciel de gestion intégré (PGI) est issu de la traduction anglaise « Enterprise Ressource Planning » (ERP). Il est donc possible de dire qu’un progiciel de gestion intégré est un logiciel central qui est dédié au pilotage d’une entreprise ou d’une structure. Il permet de gérer les activités de la société grâce à un seul et même outil. Il dispose également d’une base de données unique, tout est donc centralisé dans celui-ci. Un ERP doit rassembler de nombreuses caractéristiques pour pouvoir être défini comme tel. En effet, la solution logicielle doit être issue d’un concepteur unique.

Son système doit permettre d’assurer une totale traçabilité des opérations effectuées. Il doit également reposer sur la synchronisation et la mise à jour de ses données entre tous les appareils. Il doit garantir l’unicité des données grâce à une base de données unique et il doit couvrir l’intégralité de la gestion d’une entreprise, de la vente jusqu’à l’administratif. Parmi les ERP les plus connus, il est possible de citer :

  • Sap ;
  • Zoho ;
  • Sage ;
  • Oracle ;
  • Cegid ;
  • Microsoft Dynamics ;
  • Odoo ;
  • Archipelia ;
  • Divalto ;
  • NetSuite ;
  • WaveSoft.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *